Fifa 2021, CD jeux video

45 000,00 CFA
HT Livraison de 24H à 48H

FIFA 2021 : on y a joué, plus qu'une saison de transition finalement ? On vous détaille toutes les nouveautés

  • Classé : 3 ans et plus
  • Poids de l'article : 113 grammes
  • Date de sortie : 9 octobre 2020
  • PlayStation 4, Xbox One, Microsoft Windows

 

Quantité
En Stock

  MODES DES PAIEMENTS

Payez à la livraison ou par Mobile Money : +225 09 49 84 28

  LIVRAISON RAPIDE

En 24H à Abidjan / Intérieur - 72H à l'étranger

  POLITIQUE DE RETOUR

Service client et assistance : +225 09 49 84 28

Après quelques minutes passées manette en main, le constat est assez évident : il y a de la vie sur le terrain.

Bref, FIFA 21 ne sera peut-être pas dans les bacs avant le 9 octobre prochain, cela ne l’empêche pas de parler sérieusement de lui. Même très sérieusement puisqu’au-delà d’une présentation d’1h30 avec une partie de l’équipe de développement, le jeu s’est offert à nous pendant tout un week-end, l’occasion d’en éprouver le gameplay, à travers deux modes : Coup d’envoi et Volta. On réabordera plus tard ce deuxième mode pour se concentrer dans un premier temps sur le premier, censé nous permettre de voir les nouveautés apportées sur le terrain. Et il y en a quand même pas mal, finalement. Le principal changement ou apport sur lequel les développeurs ont axé leur travail concerne le jeu offensif, assez stéréotypé sur les dernières versions, notamment au niveau des mouvements des joueurs, le plus souvent impulsé par des un-deux incessants sur le pré, condition sine qua none pour espérer voir du mouvement dans les vingt derniers mètres adverses, réalité encore plus importante face à des défenses regroupées ou à des équipes jouant avec une grosse mentalité défensive.

PLUS DE MOUVEMENTS, PLUS D'APPELS, PLUS DE JEU

Après quelques minutes passées manette en main, le constat est assez évident : il y a de la vie sur le terrain. Une vie qui se manifeste par le son, avec une ambiance sonore toujours aussi exceptionnelle - on pouvait entendre le speaker du Parc donner le résultat d’une tombola ou encore demander à un spectateur de déplacer son véhicule ! - mais aussi dans le jeu offensif, avec plus de courses de la part des attaquants, plus d’appels de balle et donc, plus de solutions pour le porteur du ballon. On constate assez vite que les promesses des développeurs sont tenus : le Positioning Personnality permet de s’adapter au style réel des plus grandes stars (celles au style le plus remarqué sur le terrain) et, comme son nom l’indique, à leur positionnement moyen et préférentiel pour finir les actions. Pour faire simple, un joueur habitué à jouer à la limite du hors-jeu le fera, tandis qu’un autre, plus propice à plonger dans le dos de la défense dès qu’il le peut, respectera à la lettre son credo. Idem pour un meneur de jeu aimant prendre son temps et appliquer ses remontées de balle, par exemple. Ce qui signifie - car en l’état, il faudra plus d’un week-end pour le juger et véritablement l’apprécier - que l’on devrait moins se plaindre de la “bêtise” de certains de ses joueurs, pas toujours en phase avec la règle du hors-jeu ou manquant du flair nécessaire pour se démarquer, puisque ces derniers ne feront que reproduire les attitudes de leurs modèles réels.

Bien connaître son équipe et ses joueurs, ainsi que leurs statistiques précises, désormais plus liées entre elles, aura du sens et de la valeur.


FIFA 21

Bien connaître son équipe et ses joueurs, ainsi que leurs statistiques précises, désormais plus liées entre elles, aura du sens et de la valeur et pour ce que l’on en a vu pendant nos parties, le rendu est aussi appréciable que réussi. Ce n’est pas la seule nouveauté dans ce cas, puisque les Creative Runs sont également présents. Derrière ce nouveau terme, se cache ni plus ni moins une interaction plus poussée entre le joueur et le jeu de son équipe.  Si les une-deux devraient encore fleurir cette saison, cette fois, on pourra décider de la direction dans laquelle on veut que le premier joueur parte. Et, plus intéressant encore, lorsqu’on déclenchera n’importe quel type de passe (donc pas forcément un une-deux), on pourra déterminer également la direction des appels des joueurs entourant le porteur du ballon, le tout, pour l’une ou l’autre des deux techniques, avec l’usage du stick droit analogique. Pour ne rien vous cacher, on ne s’est véritablement aperçu sur le tard de cette technique, tant les appels de balle de nos joueurs étaient variés, que ce soit contre l’IA ou contre un autre joueur humain. Mais cette nouveauté de gameplay devrait avoir son incidence, c’est certain, notamment vu le nombre d’interactions simultanées possible, puisque cinq joueurs pourront être impliqués par ces courses créatives. Ce qui pourrait faire également la différence, ce sont les courses contrôlées. Déclenchées par les deux sticks (L3+R3), elles permettent tout simplement de contrôler un autre joueur sur le terrain et de déterminer, selon vos réglages, la direction de son appel. Pas forcément simple à prendre en main - il faut savoir que pendant vous dirigez un autre joueur, même momentanément, c’est l’IA qui prend le relais du porteur de balle - cette technique semble véritablement appropriée sur les phases de contre et sur les ailes, plus que dans les phases construites, où les courses créatives devraient permettre d’être plus efficaces dans l’axe du terrain. Evidemment, tous ces ajouts offensifs sont censés être contrebalancées par un rééquilibrage défensif.

FIFA 21

Le système de collision a été revu en grande partie, permettant enfin à un joueur de continuer sa course ou de garder son équilibre après un contact malencontreux.

Mais, car il y a un mais, et positif celui-là, on a pu apprécier le retour d’une vraie bagarre pour la conquête du ballon. Le système de collision a été revu en grande partie, permettant enfin à un joueur de continuer sa course, de tenir son équilibre, ou à défaut et selon ses attributs évidemment, de se relever assez rapidement pour être en mesure de jouer le ballon jusqu’au bout, ce qui n’était pas toujours possible dans la version précédente après un contact. On a pu apprécier aussi le fait qu’un ballon contré ne parte pas systématiquement dans la course de l’attaquant adverse, empêchant toute intervention défensive de votre part, le cuir suivant la trajectoire qui lui sera réellement imprimé. On a aussi apprécié le fait que les joueurs ne restent plus bloqués après ce type de situations, accompagnent mieux leurs chutes ou, tout simplement, sautent pour éviter une situation on ne peut plus grotesque. Une réalité constatée lors de nos parties, tout comme une meilleure couverture défensive de la part des joueurs, notamment dans la surface. Si l’on peut mieux jouer du coude et des épaules au contact, on peut aussi voir la “hitbox” de ces défenseurs respectée lorsque ces derniers se mettent entre leur but et le ballon.

FIFA 21

UNE MEILLEURE APPRÉCIATION DES TIRS PAR LA DÉFENSE, DES DRIBBLES DISCUTABLES

Cela fera enrager les amateurs de finition parfaite, mais les sauvetages sur la ligne,les interventions in-extremis ou encore les contres devant le gardien seront plus fréquents, à condition d’être véritablement sur la trajectoire de la balle. Pour y aider, l’amplitude des tacles a également été retravaillé, afin de permettre de mieux intervenir face aux attaquants lancés, surtout si l’anticipation de course est la bonne. Bref, défendre nous a paru plus agréable, avec ce sentiment de pouvoir intervenir jusqu’au dernier moment pendant une action, ce qui n’était pas toujours possible dans FIFA 20 et avec un meilleur usage des attributs des joueurs concernés. Pour être complet sur les changements liés au gameplay, EA Sports promet un meilleur équilibrage du jeu de tête. Beaucoup trop performant dans le passé, ce dernier avait été sérieusement nerfé dans l’opus précédent. Pour contrebalancer une difficulté un poil trop exacerbé, FIFA 21 permettra au joueur de contrôler eux-mêmes le jeu de tête de leurs joueurs en phase offensive (corners, centres, coup de pied arrêtés), après avoir désactivé l’aide aux têtes dans les réglages.


FIFA 21

UNE MODE DE DIFFICULTÉ COMPÉTITIF, PLUS HUMAIN, PLUS ESPORT

Bref, il y a quand même pas mal de changements à venir en termes de gameplay dans ce nouvel opus de FIFA. D’autant que les développeurs ont mis l’accent sur l’interactivité avec le monde compétitif, toujours soucieux de se développer au sein de l’écosystème d’EA Sports. C’est à ce titre qu’un mode de difficulté, le Mode Compétiteur, fera son apparition, pour permettre aux joueurs désireux de se frotter au plus haut niveau sur FIFA de s’étalonner. Ce dernier sera inspiré du niveau et du style de jeu des meilleurs joueurs esportifs dans le monde. Une bonne nouvelle pour ceux qui cherchent un challenge, un vrai, autant qu’une vocation dans l’esport et qui devrait booster un peu plus l’intérêt de jouer contre l’IA. A condition que ce mode Compétiteur varie réellement du mode Légende, par exemple. Beaucoup de questions auxquelles cette première prise en main n’a pas totalement répondu. Forcément, il faudra éprouver le tout dans les autres modes de jeu et dans des matches en ligne, véritable nerf de la guerre depuis des années d’un jeu de sport censé être joué toute l’année. C’est d’ailleurs ce que l’on peut reprocher à cette démo, à savoir l’absence d’online, qui aurait aussi permis d’émettre un jugement plus précis et de véritablement voir toutes ces nouveautés, ainsi que celles apportées, par exemple, dans le mode Volta. Enfin et avant d’aborder ce dernier, sachez que les développeurs, très à l’écoute de la communauté selon leurs dires (en...fin ?) ont revu le système de célébrations des buts et des ralentis. Déjà, sachez que le temps d’attente entre les différentes phases de jeu se verra réduite. Les célébrations, comme les ralentis, pourront être zappées et les plus toxiques, comme le chut par exemple, ont été bannies.

Deuxième et unique mode proposé dans la version démo que nous avons pu tester - on parle peut-être d’une autre version avec FUT et le mode Carrière un peu plus tard - Volta nous invitait, outre des matches à disputer avec des teams spécifiques, à gravir les premiers échelons d’une carrière démarrant au Brésil, sous l’oeil attentionné de Kaka, l’ancienne idole du Milan AC et de la Seleçao. Si manette en main, on n’a pas senti trop de changements par rapport à l’opus précédent, on ne peut que saluer l’apport de contenus, avec des défis périodiques et des événements (Volta Battles), permettant de débloquer des joueurs stars, comme Kylian Mbappé ou encore Zinedine Zidane par exemple, mais aussi d’autres anciennes et actuelles gloires du football, ainsi que du cosmétique pour ces joueurs.

FIFA 21


FIFA 21

Xavi, David Villa, Eto’o, Vidic, Fernando Torres, Cantona, Lahm, Schweinsteiger ou encore Cech seront de la partie.


Dans les autres nouveautés visibles lors de notre présentation, FUT va accueillir le concept de stade personnalisable. On pourra tout concevoir, de près ou de loin, de la taille de la pelouse, à la lumière des panneaux, sans oublier la couleur et la forme des sièges. Une bonne nouvelle, notamment pour les joueurs impliqués dans la création de leur équipe et qui tend véritablement à rendre encore plus unique l’expérience de jeu proposée par Ultimate Team. Enfin, si des leaks annoncent la présence d’arbitres internationaux et la présence non plus d’un Top 100 mais d’un Top 200, de nouvelles Icônes seront bien incluses dans ce nouveau FIFA : Xavi, David Villa, Samuel Eto’o, Nemanja Vidic, Fernando Torres, Eric Cantona, dévoilé dans le trailer officiel, Philip Lahm, Bastian Schweinsteiger ou encore Petr Cech font partie des premiers noms qui nous ont été dévoilés. En tout, ce sont 100 Icônes qui seront intégrés dans le jeu, de quoi faire tout au long de la saison. Les développeurs ont également promis plus d’événements dynamiques, même si on n’était pas franchement en reste de ce côté-là… et plus de cartes liées à des moments significatifs pour les joueurs tout au long de la saison.

RefCDJV5548
3 Produits

Fiche technique

Couleur
bleu